Louer son logement à un étudiant : des occasions à profiter

Une chambre vacante peut être louée pour gagner des revenus supplémentaires. Actuellement, la tendance pour les étudiants est la location d’une chambre chez un particulier, ce qui implique donc qu’ils sont des clients potentiels. Toutefois, les propriétaires hésitent lorsqu’il s’agit de louer son logement ou sa chambre à un étudiant. Le paiement du loyer reste la principale cause de cette hésitation, mais encore, les propriétaires doutent sur le respect des règles intérieures et de la prise de responsabilité des étudiants. Pourtant, louer une chambre à un étudiant présente de nombreux avantages.

De nombreuses demandes de location

Comme les logements dans les cités universitaires se remplissent rapidement, les étudiants doivent donc trouver d’autres endroits. Les logements privés de type studio, T1, T2… sont parfois bien au-dessus de leurs moyens, du coup, la location chambre meublée chez l’habitant devient une offre intéressante pour ces derniers. Il est donc plus facile de trouver un étudiant-locataire surtout si le logement en question se trouve dans les périphéries d’un établissement universitaire. En effet, un loyer chez un habitant revient moins cher et parfois d’autres offres sont plus attrayantes comme la location contre services.

Un revenu avec une exonération d’impôt

Louer une chambre chez soi à un étudiant est une activité dont les revenus sont catégorisés dans les bénéfices industriels et commerciaux au régime de micro-BIC. Ainsi, le propriétaire peut faire une demande d’une réduction d’impôt si le loyer est de moins de 184€/m2 en Île-de-France et de 134€/m2 dans les autres régions, et ne dépasse pas le plafond de 32900€/an. Autrement, le propriétaire est soumis au régime d’imposition réel. Il est à noter que le logement en question est considéré comme la résidence principale de l’étudiant.

Une garantie sur le paiement du loyer

La location d’une chambre pour étudiant présente moins de risque dans le non-paiement du loyer. En effet, les étudiants sont privilégiés par l’État et peuvent bénéficier de différentes aides financières :

  • L’étudiant peut faire une demande de APL ou Aide Personnalisée au logement si le logement est conventionné
  • L’étudiant peut faire recours à un ALS ou Allocation Logement à caractère Social si le logement est non conventionné.
  • Pour prévenir les loyers impayés, le propriétaire peut demander soit une assurance de loyer impayé, soit une caution solidaire. Selon la loi, caution et assurance ne sont pas cumulables sauf pour les étudiants.
  • Par ailleurs, si le locataire est un étudiant étranger, il peut bénéficier d’un VISALE gratuitement. Il s’agit d’une garantie de loyer sur un logement étudiant pour une durée jusqu’à 36 mois, accessible à tous les étudiants et applicable sur un logement meublé ou non, privé ou public.

Louer son logement contre des services

Pour une personne âgée ou une famille avec des enfants, la location d’une chambre à un étudiant peut être avantagée par une entraide. Partiellement ou en entier, il est possible de louer son logement en contrepartie d’heures de service. Avec les personnes âgées, c’est en général des petites courses, le ménage et la compagnie. Avec une famille, l’étudiant contribue à la garde d’enfant, l’aide aux devoirs, le ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *